Qui a dit que le yoga est contrindiqué chez les femmes enceintes ? Il est vrai que l’on devrait demander l’avis d’un médecin avant de pratiquer la discipline. Mais, nous vous assurons, la plupart des femmes enceintes sont aptes à faire du yoga prénatal. C’est d’ailleurs le sport idéal pour accompagner la future maman tout au long de la grossesse et même en postpartum. Voici quelques notions à connaitre sur le sujet pour obtenir tous les bienfaits du fameux sport de douceur.

Les mouvements et postures à adopter pour soulager vos maux

yogaGrossesse rime toujours avec douleurs dans la majorité des cas. Adoptez les postures de yoga ci-après pour diminuer vos sensations atroces, sans avoir recourt à la médication (qui est, en passant, déconseillé pour la santé du bébé). Vous avez un problème au niveau de la sciatique ? Faites la posture de la tête de vache ou Gomukhasana pour soulager cette partie de votre corps. La posture a la capacité de réduire considérablement vos maux en seulement quelques minutes. Sinon, vous pouvez aussi essayer la demi-pince, debout contre un mur pour soulager votre sciatique. Vous avez souvent un mal de dos ? C’est normal, il est difficile pour votre corps de trouver l’équilibre avec le poids qui se forme sur votre abdomen. Votre colonne vertébrale a du mal à supporter le changement, soulagez-la en effectuant la posture du demi-point qui bouge ou de l’Enfant à genoux, les jambes écartées. Rien de tel pour soulager votre dos dans le plus grand des conforts.

Les avantages du yoga prénatal et postnatal

Ce type de yoga a pour but d’aider la future mère à développer une relation saine avec son corps, ses émotions et son mental. La femme enceinte peut alors écouter plus attentivement les signaux de son corps. Le yoga permet également de retrouver la ligne postpartum, dans le plus grand des douceurs. Vous ne pouvez que ressentir de l’apaisement et de l’équilibre en faisant cette activité. Les femmes qui ont recours à la pratique sont beaucoup plus zen, plus relaxées au cours de l’accouchement.