Les règles sécuritaires sont de plus en plus strictes actuellement au niveau des zones de travail. De ce fait, les entreprises privilégient la suivie des normes en matière de sécurité pour chaque travailleur. Ils exigent donc l’emploi des chaussures de sécurité. Celles-ci sont d’ailleurs adaptées pour assurer un confort optimal pour tout type de mouvements.

Le choix des chaussures de sécurité

Lorsqu’on opte pour l’emploi des chaussures de sécurité , certains critères de sélection sont quand même à prendre en compte. Parmi eux, il y a le choix de type de protection ainsi que ses auxiliaires (kit de sécurité en plus), le choix pour l’aspect extérieur et le confort de l’utilisateur, ce qui inclut le choix de la matière de fabrication des chaussures ainsi que leurs formes.

chantier de constructionLa nécessité de porter des chaussures de sécurité

D’après les statistiques, dans les zones de dégât lors des accidents du travail, 7 % d’entre eux sont représentés par les blessures aux pieds. Négliger ce chiffre serait une erreur, alors pour éviter son accroissement, les employeurs se doivent d’approvisionner les travailleurs en chaussures de sécurité. Les employés quant à eux ont l’obligation de porter les chaussures lors de leurs heures de travail ou encore s’ils font un passage dans des zones à risque.
Si l’employeur ne procure pas des chaussures de sécurité adaptées à chacun de ses employés, il pourrait se faire sanctionner par l’inspection du travail.
Mis à part leur première utilité : la sécurisation des pieds du travailleur, les chaussures classées ESD ont la capacité d’éviter les décharges électrostatiques sur les composants électroniques .

L’emploi quotidien des chaussures de sécurité

Ces chaussures ne doivent pas être achetées avant d’avoir étudié toutes les occasions où leur emploi est nécessaire dans la vie quotidienne :

  • Pour un travailleur qui se déplace énormément : qu’il soit en position statique ou assise, pour sa mobilité durant la journée et pour les positions et mouvements qu’il emploie fréquemment
  • Pour tous les éventuels dangers que le travailleur risque : produits chimiques, chaleur, objets dangereux et leurs chutes, etc.
  • Pour les incommodités causées par les changements climatiques